Aller au contenu | Aller au menu

Mouvement démocrate des Alpes Maritimes

Actualité et vie militante du MoDem06

Fuite en avant dans le spectacularisme du flot de l’information en continu, par GB



"Affaires, Révélations, Démissions" … ainsi titre « Le Monde » concernant le MoDem dans sa version gratuite en-ligne. Les autres titres faisant de même une fixation sur le MoDem alors que 20 Parlementaires Européens au total sont concernés par la même lettre de dénonciation de Mme Sophie MONTEL, qui, en contre-feu de convocations Judiciaires concernant le FN pour une pratique pour le coup bien plus exhaustive, les Députés Européens FN ne participant absolument jamais à aucun travail effectué en Commission, ce qui constitue pourtant le cœur du travail des Parlementaire Européens. Les faits seront établis car vérifiés par la justice par une enquête judiciaire préliminaire qui statuera forcément sur ces faits. Revenons-en donc au traitement médiatique des informations par les temps qui courent.

Nous sommes constamment et chacun pris au piège du prisme déformant du spectacularisme assumé ou non par la présentation faite par les Medias enregistrés comme tels, qui d’un drame social pendant une campagne électorale mis sous le feu des flashs, qui de l’image d’un enfant de migrant dramatiquement décédé dont les images nous prennent aux tripes, qui de révélations vraies ou supputées sur tel ou tel personnage connu, au risque de voir s’amplifier la propagation de Fake News par des Médias autrefois bien plus regardants et à des moments clefs bien sentis, et l’on pourrait lister à l’infini l’apport continu de ce flot d’informations au moulin de nos affects.

En effet, un drame Social comme celui de Whirlpool à Amiens ne présage en rien du climat des affaires ni de la réalité de l’emploi au niveau du pays, BFMTV et CNEWS l’ont-ils mis en exergue ? Certainement pas. S’agissant du petit Aylan Kurdi, 3 ans, un garçon syrien dont la photographie à fait la une de tous les journaux Européens, et même des titres les plus virulents anti-immigration a-t-elle permis de détailler le nombre et les caractéristiques des demandeurs d’Asile en provenance des points chauds du globe, a-t-on entendu parler dans la Presse des 763 Millions de personnes vivant hors de leur Région, des 232 millions vivant hors de leur pays, le Milliard de « migrants », parmi lesquels on retrouve au final 28 Millions de réfugiés principalement dans les pays en voie de Développement (Cf. Article de Julien Darmon du 14 Juin dans Telos), on oublie systématiquement de traiter la profondeur des sujets abordés, ça ne rapporte pas de lecteurs ! S’agissant des Fake News, nous avons eu droit à notre lot pendant les différentes Campagnes électorales récentes, y compris s’agissant en prolongement de suspicions de tentatives étatiques de pays Autocratiques de prendre le contrôle de nos élections encore Démocratiques, mais pour combien de temps encore ? Combien de papiers ? Quels éléments pourtant portant sur des faits ultra-critiques pour l’avenir du Monde. Mais, non, rien, cela ne vend pas de papier !

Il y a deux approches possibles de l’information, conflictuelles entre elles.

Il y a d’une part une vision Macroscopique des choses qui traiterait des faits dans l’intérêt général pour la Société et pour le bénéfice de long terme des citoyens, imposant une profondeur d’analyse, une prise en compte des informations dans leur chronologie, une hiérarchisation des faits et des actes des uns et des autres sur une échelle ad’hoc de gradation. Et il y a d’autre part la Vision microscopique des choses, ramenée ces dernières années au premier plan par la pratique du fact-checking, souvent incomplet, hors sol, voire dévoyé à cause d’une absence de moyens et d’un manque certain de rigueur. Je n’ose même pas imaginer de désirs d’instrumentalisation de l’information au bénéfice d’intérêts particuliers en conflit d’intérêt avec la mission d’information.

Ce dernier moyen sert au spectacularisme, il est plus payant en termes de gain de parts d’audience.

Force est de constater que la vision microscopique a semble-t-il définitivement gagné la place, qu’elle arrange bien tous ceux qui sont adeptes des coups Médiatiques sans lendemain, qui ne veulent pas s’embarrasser de cohérence dans le temps, de hiérarchisation des faits, de considération de l’intérêt général des citoyens dans le long terme. Aujourd’hui on n’a pas honte de faire tribune nette aux amis de ceux dont les Campagnes électorales ont coûté au portefeuille des français en défiscalisation de dons portant sur des millions d’€ d’argent public, ce alors que ces mêmes comptes de campagne étaient rejetés par les contrôles, c’est à ceux-là que l’on fait la meilleure place, à eux que l’on donne en cadeau ces tribunes gratuites pour y pérorer, ce alors que leurs amis ont toujours utilisé le Parlement Européen en simple garage pour ceux qui n’avaient pas l’étoffe ou le carnet d’adresse, les largesses, voire la docilité demandée pour siéger au Palais Bourbon, et même pour permettre de faire la place et permettre l’élection d’un conseiller général promis à une présidence de conseil général.

Quel media a poursuivi l’enquête sur l’assiduité et la production effective de travail par nos Députés Européens français dans leurs Commissions d’affectation obligatoires, et pas seulement en séances plénières pour amuser la galerie, une fois de plus ? Qui fait de la simple figuration à Strasbourg et à Bruxelles ? On aimerait bien le savoir à la fin. Quel Media a enquêté sur les Députés Européens qui pointent avec leur badge et qui reprennent leur TGV dans l’autre sens vers Paris juste pour ne pas voir leur indemnité de Député Européen amputée, qui ?

Mesdames et messieurs les Journalistes, faites bien votre travail, nous vous attendons aussi fort logiquement sur ces autres sujets fort passionnants. Cela fera-t-il vendre suffisamment de papier ?

GB

Fin de la campagne et silence républicain




Chers amis,

Le MoDem 06 s’est félicité ce début de semaine du grand succès des candidats investis par La République En Marche dans les Alpes-Maritimes au 1er tour de l'élection législative, dont celui de Nathalie Audin, candidate du MoDem dans la 6ème circonscription, avec pour suppléant Cédric Augustin.

La dernière ligne droite de la campagne sera franchie ce soir à minuit pile, heure précise à partir de laquelle un silence républicain est de mise, pas de tractages, pas de posts sur les réseaux sociaux, et ceci jusqu’au dimanche 20h, nous comptons sur le sérieux de tous, tout couac pouvant être utilisé contre nos candidats, alors ne gâchons surtout pas la fête !

Nous attendons bien sûr d’excellents résultats dimanche soir, et pour une fois des élus maralpins à l’Assemblée Nationale, avec 6 candidats de la majorité présidentielle en tête à l’issue du premier tour dont Nathalie Audin, mais comme dans tout scrutin, et même dans la forte dynamique des candidats #LREM, il reste forcément une incertitude, et chaque voix comptera d’autant plus que l’abstention sera plus importante, dès lors il nous faut chacun rester mobilisés, sur le qui-vive.

Faisant suite à une nombreuse série de campagnes et de votes pour les français depuis un an déjà, cette séquence politique majeure des législatives marque en réalité non pas une fin, mais le début de la mandature pour Emmanuel Macron. Nous avons choisi un Président enfin porteur de réformes de fond et en capacité de les mener avec une méthode novatrice.

Il nous faut donc assumer d’avoir à soutenir ces réformes et à jouer un rôle actif dans le débat public local autour de l’explication qui sera nécessaire, car sans doute controversée par les conservatismes pour qui ne rien changer reste l’objectif prioritaire contre l’intérêt des français.

Le MoDem06 sera donc mobilisé dès cette élection terminée dans l’optique de relayer entre les citoyens maralpins et nos élus nationaux à Paris, au palais Bourbon, les informations sur les chantiers difficiles que nous souhaitons voir avancer selon le calendrier annoncé.

Merci par avance à tous ceux qui tiendront des bureaux de vote Dimanche, et aux scrutateurs qui dépouilleront.

Bon vote à tous !

GB

Les candidats de La République en Marche et du MoDem tous qualifiés au 2nd tour

Le MoDem06 se félicite du succès des candidats investis par "En Marche" dans les Alpes-Maritimes, pour ce 1er tour de l'élection législative :

Caroline Reverso-Meinietti avec 32,35% des voix (1ere circonscription), Loïc Dombreval avec 35,34% (2e), Cédric Roussel avec 31,91% (3e), Alexandra Valetta-Ardisson avec 28,23% (4e), Nathalie Audin (MoDem) avec 33,03% (6e), Khaled Ben Abderrahmane avec 32,08% (7e), Philippe Buerch avec 31,21% (8e) et Dominique Fillebeen avec 34,50 (9e).

Nos candidats de #LREM et du #MoDem sont en tête dans 6 circonscriptions sur 8 et tous sont qualifiés pour le 2nd tour.

Compte tenu de l'histoire et de la sociologie des Alpes Maritimes, c'est un bouleversement politique sans précédent dont les effets se feront ressentir bien après les législatives.

Il est de la responsabilité de chaque militant, adhérent, sympathisant de concrétiser cet élan par une mobilisation massive jusqu’à dimanche prochain en faveur de nos candidats. Le Président Emmanuel Macron a besoin de chacun d'entre vous pour réformer le pays, oxygéner notre démocratie et améliorer la vie de chacune et chacun. C’est maintenant que pouvons concrétiser ce pourquoi nous nous battions depuis 2007.

A noter dans vos agendas :

  • Alexandra VALETTA-ARDISSON tiendra une réunion publique à Roquebrune Cap Martin le mercredi 14 Juin à 19h30 au Club House, avenue Robert Schumann.
  • Cédric ROUSSEL tiendra une réunion publique au premier étage de la Tour Gorbella, Nice-Nord, le mercredi 14 juin à 19h00.
  • Nathalie AUDIN et Cédric Augustin tiendront une réunion publique le jeudi 15 juin à 19h00 à Cagnes-sur-Mer.

Retrouvez nous pour des actions de campagne dans :

la 1° circonscription et soutenir Caroline Reverso-Meinietti,

la 3° circonscription et soutenir Cédric Roussel,

la 4° circonscription et soutenir Alexandra Ardisson,

la 7° circonscription et soutenir Khaled Ben-Abderrahmane,

la 8° circonscription et soutenir Philippe Buerch,

la 9° circonscription et soutenir Dominique Fillebeen,

la 6° circonscription et soutenir Nathalie Audin,
C’est par ici  Je soutiens Nathalie !

Et tous les matins jusqu’à vendredi inclus, #LREM part à la rencontre de la France qui se lève tôt de 6h30 à 8h00.

  • pour défendre la candidature de Cédric ROUSSEL (#circo0603) qui affronte le plus radical des candidats FN, retrouvez-nous à la Gare Thiers. Christophe offrira le café à chaque courageux !
  • pour défendre la candidature de Nathalie Audin (#circo0606), retrouvez-nous mercredi à la gare de St Laurent du Var et Jeudi à la gare de Cagnes.

Et enfin, si vous voulez participer le jour du scrutin en étant assesseur ou délégué, faites vous rapidement connaître. Nous avons besoin d'yeux dans les bureaux et de scrutateurs lors du dépouillement.

Merci !

Trois rendez-vous majeurs pour Nathalie Audin et Cédric Augustin cette semaine ! 6 ème circonscription

La campagne des législatives occupe le terrain, mais aussi chaque minute ou presque disponible pour les candidats et les militants et sympathisants engagés dans la 6ème circonscription, où Nathalie Audin représente "La République en Marche" avec Cédric Augustin, son suppléant.

Voici trois rendez-vous majeurs des prochains jours, nous vous espérons nombreux à leurs côtés pour les soutenir et amplifier une dynamique de qualification au second tour, et en bonne place, la 1ère ou la 2onde !

Mardi 6 juin, à 10h, Débat Nice-Matin, vous pouvez vous inscrire et accompagner la candidate !



Mercredi 7 juin à 18h30, salle Ferrière, Esplanade du Levant (à côté de la Mairie) à Saint Laurent du Var, nous organisons une réunion publique avec pour thématique "la moralisation de la vie politique et publique" et la présentation de l'avant projet de loi.

Jeudi 8 juin à 18h30, salle de la Paillère avenue Georges Clémenceau (ou entrée par Laurenti) à la Colle sur Loup sur le thème de l’entreprenariat et l'emploi


Contact Cédric 06 13 09 34 80

Un clin d’œil à la journée qui roule en marche...avec une journaliste de la chaîne ORF, service public autrichien qui, séduite par une action de campagne à vélo et en roller, en profitait pour mieux comprendre la phénomène français, "Emmanuel Macron"



Gouvernement, affaires, législatives, Fabien Bénard répond à Azur TV



Fabien Bénard Président de la fédération MoDem 06 était vendredi soir l'invité de Nicolas Galup, dans un format long de 26 minutes sur la chaîne locale Azur TV.
Les sujets abordés: la nomination des Ministres du gouvernement d'Edouard Philippe, et également sur les législatives en général dans les Alpes-Maritimes et les objectifs des candidats "La République en Marche".
Ou comment ne pas crier victoire trop vite, mais ...enfin savourer le plaisir d'avoir eu, collectivement, raison un peu en avance !

Le lien de l'émission Face à face, de la chaîne Azur TV en cliquant ici

Le MEAM nous invite, jeudi 11 mai: " L 'Union Européenne face aux États unis et à la Russie"




Jeudi 11 mai à 18h15 à Villeneuve Loubet

Mes chers(e) amis (e) européens,

Notre mission étant de nous déplacer dans la totalité du territoire des Alpes maritimes, le Mouvement Européen des AM a été invité par Monsieur Le Député-Maire de Villeneuve Loubet, Lionnel Luca et son Conseil municipal, à organiser une conférence -Débat.

Nous avons choisi le thème de la Sécurité la Défense européenne, le Terrorisme, la crise migratoire , climatiques ...et les enjeux majeurs auxquels doit faire face l 'Union Européenne face aux États unis et à la Russie.

Nous recevrons Alain Dumort, Chef de la Représentation régionale en France de la Commission Européenne et Emmanuel Dupuy, expert en Sécurité-Défense européenne et relations internationales , Président de l'Institut Prospective et Sécurité en Europe.

Je vous invite à participer à ce débat qui nous apportera des éclaircissements sur la situation et la position de l'UE face à ces enjeux qui furent au cœur de l' élection présidentielle et qui engagent l'avenir de l'Europe !

Votre présence est capitale pour que nous puissions continuer à promouvoir le projet européen auprès de la société civile et d'avance je vous en remercie.

Bien amicalement

Odile Menozzi Présidente

Hymne à la joie dimanche soir, et fête de l'Europe le 9 mai.


Nous avons entendu la 9ème Symphonie de Beethoven dimanche soir, accompagner la victoire d'un candidat, fondamentalement européen.

Et c'est encore par une séquence doucement nostalgique, à retrouver ici dans un magnifique portfolio, pour fêter l'Europe, que nous n'oublions pas, que les étoiles, parfois, s'envolent !

Bon, d'accord, nous n'avons rien fait, cette année, mais il y avait un peu une campagne présidentielle... Et puis, de se dire que l'on se donnait il y a six ans les moyens de faire une action comme celle-ci, c'est plutôt chouette.

recoudredrapeaueuropeen.jpg


Le MoDem 06 savoure la victoire au Centre ! Communiqué



Le MoDem 06 savoure la victoire au Centre !

La refondation politique est en marche, celle que nous appelions de nos vœux avec François Bayrou depuis 2007.

Dimanche soir, une grande part des Français dans un rassemblement démocratique et républicain a clairement signifié son adhésion au projet d'Emmanuel Macron, à sa personnalité et à sa jeunesse. Il représente déjà lui-même cet espoir de renouvellement de la vie publique.

Les français ont fait le choix la jeunesse, d'un nouveau souffle pour l'Europe, de croire en leur pays et partagent l'espoir d'Emmanuel Macron de continuer à être fiers de nos valeurs.

En même temps, ils ont battu la candidate du mensonge, de l'insulte, et de toutes les ficelles de l'extrême droite.

On ne construit pas un programme sur la peur, peur de l'Europe, peur du monde, peur de la différence.

Néanmoins, le Front National de Madame Le Pen fait un score inquiétant qui représente onze millions d'électeurs.

Ces dernières heures, nous avons vu une mise en cause des médias, de la liberté d'informer comme jamais notre démocratie ne l'avait connue. Cela nous effraie et devrait faire réfléchir ce grand nombre d’électeurs.

Nous savourons cette victoire qui s'est construite au centre, et nous continuons de travailler au rassemblement des gens de bonne volonté, des démocrates et des républicains sincères, sans ambiguïté pour les législatives .

Et dès demain, nous rappellerons encore à chacun, l'importance de prendre sa place de citoyen dans notre société, d' exercer une ou des responsabilités, dans les corps intermédiaires, les syndicats, les délégués du personnel, les parents d'élèves, les associations, les fédérations, les comités de quartiers, les conseils de quartiers, les organisations patronales, corporatives... , temporairement, au nom de collectif.

Alors vous verrez que nous ne risquerons plus jamais d'élire avec crainte un « banquier » ou une héritière de la haine !

Mouvement Démocrate des Alpes Maritimes Dimanche 7 mai 23h.

LBF-CG-FB

Blanc et abstention. Chacun fait ce qu'il veut, mais...




François Bayrou, ( je rassure tout le monde, qui ne sera pas 1 er Ministre), en proposant au mois de février une alliance à Emmanuel Macron, a demandé, avec trois autres point, une grande loi de moralisation de la vie politique. Pas une loi de moralisation des électeurs, ou des abstentionnistes !

Alors je ne vais pas être long:

Dimanche, avec un seul bulletin, vous pouvez à la fois choisir la jeunesse, un renouvellement de la vie politique, un nouveau souffle pour l'Europe, et battre la candidate du mensonge, de l'insulte, et des toutes les autres ficelles de l'extrême droite.

Cela vous prend 5 à 10 minutes, et vous permet en plus de saluer et de remercier les militants et les bénévoles, et aussi les fonctionnaires qui tiennent un dimanche les bureaux de votes, de 7h à bien plus tard que 20 h un dimanche.

Vous souhaitez vous abstenir ?

Ok. C'est là qu'arrive la minute de morale et d'instruction civique.

Des gens se sont battus, se battent encore pour la liberté et la démocratie.
Un ami, d'origine syrienne, m'a raconté il y a peu, avoir été obligé de signer de sons sang, au sens premier, sous les ordres de son chef, son vote à Bachar El Assad.

Ce que je répète dans les rues, sur les places et marchés depuis des semaines et que je prends le temps enfin d'écrire, c'est que la Politique, n'est pas qu'une élection présidentielle. Et il n'y a pas d'Homme ou de Femme providentielle.
Je ne l'attends pas.

La Politique c'est la citoyenneté, les corps intermédiaires, les syndicats, les Délégués du personnel, les parents d'élèves, les associations, les fédérations, les comités de quartiers, les conseils de quartiers, les organisations patronales, corporatives... L'ensemble des contre-pouvoirs.

Et si chacun prenait sa place de citoyen dans notre société, si chacun exerçait une ou des responsabilités, temporairement, au nom du collectif, alors vous verrez que nous ne risquerons plus jamais d'élire un banquier (je plaisante) ou une héritière de la haine. (la je ne plaisante pas.)

Alors oui, évidemment, on peut voter Emmanuel Macron dimanche, puis reprendre son militantisme pour X ou Y !

J'avais dis que je ferai court.

Bien sûr, si vous n'êtes pas..., jamais..., pas encore...., mais... , bref, si vous n'êtes pas engagés dans la société, que vous ne savez pas ce que veut dire citoyen, j'arrête mes mots, je vous laisse les râles..

Chacun fait ce qu'il veut. Chacun fait ce qu'il peut.

A dimanche.

(Visuel d'illustration, pour un Café démocrate du MoDem 06-CA)

Le Mouvement, et après ? Par Philippe Ranvoisy





Après l’élection présidentielle , le « Mouvement » Et après ?

Après l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République, restera à régler la question de sa majorité parlementaire.

Le (nouveau) parti « En marche » ne recueillera certainement pas la majorité absolue aux prochaines élections législatives. Alors ? Comment gouverner avec une « majorités d’idées » (un concept cher à Edgar Faure), mais sans « contrat de législature » (un concept cher à Mendès-France) ?

Ma réponse : la charte d’adhésion au « Mouvement ».

Qu’est-ce que le « Mouvement » ?

Après « En Marche », il faut rester rassemblés dans une dynamique de mouvement, sans pour autant renier son parti d’origine. Qui imaginerait de siphonner à ce point le parti socialiste déjà moribond, Les Républicains légitimement réfractaires - ils voudront même régner en maîtres sur la cohabitation anticipée - et même le MoDem qui n’a plus de députés.

Ce qu’il faut donc, c’est une démarche d’adhésion à un projet présidentiel toujours en mouvement. Auquel le MoDem apparaît le mieux placé pour y joindre les forces promises par François Bayrou dès son rapprochement électoral avec Emmanuel Macron. Adhérer, c’est accepter de signer une charte.

Pour agréger tous ceux qui veulent rejoindre « En Marche » tous ceux qui veulent construire avec eux de nouvelles bases politiques, ce « mouvement majoritaire » (plutôt que « majorité présidentielle », qui ferait peur à beaucoup) comprendrait deux composantes essentielles : dans « le mouvement en France » : tous ceux qui portent le drapeau de la justice, car régler les inégalités et les droits élémentaires en France n’est qu’une question de simple justice, dans « le mouvement en Europe » : tous ceux qui portent le drapeau de la solidarité, car au-delà des diversités et des enjeux nationaux sociaux, économiques et fiscaux, régler les inégalités et les droits élémentaires en Europe n’est qu’une question de simple solidarité.

Avec des figures de proue déjà bien identifiées dans tous les partis républicains (Le Drian, Collomb ou Hamon au PS ; Bayrou, Borloo ou Goulard au Centre ; Jadot, Lepage ou Hulot chez les écologistes ; NKM, Bertrand ou même Estrosi chez Les Républicains), si elles se sentent plus à l’aise dans leur parti d’origine qu’en rejoignant « En Marche », une telle dynamique de « Mouvement » semble réalisable.

La charte du « Mouvement »

Elle reste à inventer. Ce ne devrait pas être bien difficile. Mais elle est indispensable.


Philippe Ranvoisy- Auribeau-sur-Siagne,
3 mai 2017

Pour en savoir plus sur l'auteur de cette tribune, un billet de présentation en cliquant tout simplement ici, sur ce lien.


La victoire de second tour se gagne en marchant... vite !


Les actions de campagne, le week end passé !


  • Samedi 29 nous étions au marché de la Libé


  • Un kiosque de ballons bien garni, à Menton avec Philippe BRIAND



  • Dimanche encore, avec les amis et l'équipe EM ! au marché de la Libération de Nice le matin.


Évidemment, tous ne rentraient pas dans le cadre...

  • Dimanche encore, un Kiosque EM ! au marché Place du marché à Saint Laurent du Var


slv30avril.jpg

  • Lundi 1er mai Avec les familles, un pique-nique tiré des sacs, malgré la pluie de la nuit, au jardin des Arènes de Cimiez, au cœur de Nice, enthousiastes comme le sont les Marcheurs d'Emmanuel Macron d'aujourd'hui.


5 jours ! Les amis, n'ayez aucun regrets dimanche 7 mai à 20h. En faisant une campagne positive, de projet, nous passons souvent de très bons moments. Nous vous attendons !

Je voulais boire un café, et ben, Tintin !


Tintin était fermé. Que dire !
Qui n'est pas niçois ne peut pas comprendre ce que cela représente.

Ce matin en tractant pour Emmanuel Macron au marché de la Libération avec Andrée, Gilles, Marie, et les amis d' "En Marche" nous avons eu de nombreuses discussions et reçus pas mal d'encouragements. Certaines fois les tracts éteint pris dans nos mains sans même que nous les proposions.

Un monsieur, ancien aviateur militaire, très âgé, m'a abordé sur le candidat se rappelant du Gaullisme, et se jettant dans les bras de l'extrême droite. Il n'en revient pas. Ce qui vient de se passer le met en colère, et il n'a cessé de me parler d'histoires et de faits de guerre (décolonisation, Maroc, Algérie) pour me dire en quoi, le danger reste fort, dans l'angélisme de la Paix. Je n'ai pas voulu le contredire, préférant l'écouter et bien le comprendre. Il m'a touché.

Des personnes de sensibilité "Les Républicains" , la colère passée, ou convaincu par des élus responsables comme Christian Estrosi, conviennent qu'ils voterons Macron.

Je n'ai vu ce matin que deux dames âgées dire à haute voix "Macron, ah non ! " Et mes amis du "kiosque" m'ont fait remarquer que deux ou trois dames portaient la nouvelle petite rose bleue en broche. La reine, Mme le Pen a défaut de lancer des alertes fondées a déjà lancé une mode.

Les ballons de baudruche ont toujours autant de succès auprès des petits. Ça les éclate !

Par contre, si j'ai voulu ce billet bucolique, romantique, sympathique, anecdotique, sachez que la volonté est de rendre cette campagne plus, au sens de davantage, supportable. Car des choses ne sont plus, supportables. J'ai commis une tweet il y a quelques minutes:

Allez, lâchez les clowns, la campagne est sordide. Rangez les insultes. Vite. Sortez juste les livres d'Histoire. Les enfants nous regardent.

Ce dimanche, la marché de la Libération, à quelques mètres de la grande statue du général, qui marche, aura encore la visite des démocrates et des marcheurs.Et peut être la votre ? Sous vos encouragements bienveillants.





Tous mobilisés pour le second tour !




Tous mobilisés pour le second tour !

Chers amis, adhérents, à jour de cotisation, ou pas, sympathisants !

Les Français ont fait un choix historique, lors du premier tour de l’élection présidentielle, en excluant les candidats issues des deux partis qui gouvernent alternativement la France depuis 30 ans. C'est le signe d’une aspiration à un profond changement d’époque et de gouvernance. C’est aussi ce que symbolise Emmanuel Macron, arrivé en tête avec 24% des suffrages.

Ce premier tour est aussi le succès de l’alliance entre François Bayrou et Emmanuel Macron qui permet de réaliser ce que le MoDem porte depuis 2007 : l’avènement d’une grande force centrale capable de rassembler largement les forces humanistes, de progrès, de modération et pro-européennes en dépassant le vieux clivage droite/gauche. Le point publie un article sur cette continuité entre Bayrou et Macron.

Le MoDem 06 a fait campagne sur le terrain depuis huit semaines, de Menton à Roquebrune, de Beausoleil à Nice, Cagnes, St Laurent du Var, Cannes ou Mouans Sartoux. Nous n'étions pas très nombreux, mais heureusement nous le sommes de plus en plus !

La mobilisation doit se poursuivre et encore s’amplifier, avec vous, car Emmanuel Macron sera opposé au second tour à la candidate de l’extrême droite.

Penser que la victoire au second tour est acquise serait une très grave erreur. Le « front républicain » n’est plus aussi évident qu’en 2002. Parce que les sondages donnent Macron loin devant, l'abstention risque d'être importante ce qui avantagerait Le Pen.

Avoir une victoire la plus large possible sur l'extrême droite le 7 Mai, c'est faire passer le message que la France n'est pas europhobe, qu'elle est ouverte, qu'elle veut se réformer et changer aussi l'Europe. Nous devons donc convaincre sur une adhésion à un programme et à un homme lorsque cela est possible, ne pas nous contenter d'en rester simplement à un agrégat de ralliements passifs en rejet pur et simple de l’extrême droite.
Sur ce vote massif Emmanuel Macron pourra construire cette union (ou unité) nationale que nous appelons de nos vœux afin de réformer enfin notre pays et répondre aux grands défis des mois et années à venir.

Communiqué MoDem 06:"Emmanuel Macron en tête au soir du premier tour."

Fin de l'ancien monde, les partis de gouvernement éliminés dès le premier tour, les français ont voté contre l'immunité présidentielle, pour l'état de droit, pour la justice.

Dès le début du mois de décembre le Conseil départemental du mouvement démocrate des Alpes-Maritimes demandait à François Bayrou de discuter ou poursuivre des discussions avec Emmanuel Macron, malgré nos critiques. Les deux mois de campagne qui viennent de se passer nous ont conforté dans cette idée que nous suivons depuis des années que les clivages étaient dépassés et nous avons rencontré des militants extraordinaires qui nous ont tant rappelé nos essais et notre envie de changer la politique. Le Mouvement démocrate était en marche depuis 10 ans.

Mais le second tour arrive. Les résultats du FN dans les Alpes-Maritimes sont très préoccupants. Le FN arrive en tête dans de trop nombreux villages de notre moyen et haut pays. Une terre de tourisme ouverte sur le monde ne peut jouer à se faire peur et se recroqueviller sur elle-même. Penser qu'élever des barrières résoudra les problèmes est une pensée naïve, si elle n'était pas détestable.

Le second tour sera difficile, mais nous avons un très fort espoir.
En effet, malgré le Brexit, les outrances de Trump, la menace Daesh et le récent attentat, les manœuvres de Putin, Marine Le Pen fait le meilleur score du FN, mais ce n'est que cinq points de plus que son père... Relativisons !

Nous sommes très satisfaits de l'annonce immédiate à soutenir et voter Emmanuel Macron de Christian Estrosi, David Lisnard, Jean Léonetti, Rudy Salles, Philippe Pradal, mais aussi Hubert Falco, Renaud Muselier...

Depuis de longues semaines nous écrivions à nos amis de l'UDI, ainsi qu'à l'ensemble des Parlementaires de l'UDI qu'ils ne pouvaient soutenir un candidat qui avait à ce point pris en otage l’élection présidentielle, la Droite et une partie du centre et la République !

La recomposition politique que nous portons avec François Bayrou, expérimentée depuis un an et demi pour la Région PACA, est en marche, de manière inexorable. Quand Emmanuel Macron sera élu Président de la République, ce n'est pas non plus d'une recomposition du Parti socialiste dont le pays aura besoin. Mais que les hommes et les femmes de bonne volonté, après les partis dépassés, emmènent avec eux des souffles d'espoirs, lèvent des groupes de citoyens qui construiront encore des ponts, inventeront les solutions de la compétitivité de la France et du progrès social mieux partagé pour tous.

Il reste à espérer aussi, dans les prochains heures, que des grands élus des Républicains silencieux à cette heure, seront se montrer responsables, à la hauteur des enjeux de notre pays et de l'Europe. Le monde entier nous regardait depuis des semaines. Il nous regarderont le dimanche 7 mai.

La France a en effet une responsabilité face au monde : casser la dynamique ouverte par le Brexit, l'élection de Donald Trump. La France, avec l'Allemagne notamment doivent rendre l'Europe plus forte, plus lisible et lui permettre de jouer un rôle à part dans le monde et ainsi redevenir un force de stabilité pour le monde.

Un débat radio de la BBC en direct depuis une brasserie niçoise: Bravo Cédric ! Yes He can...

C'était en fin d'après- midi, ce vendredi, et Cédric Augustin, Conseiller départemental et webmaster de la Fédération MoDem 06 représentait le candidat Emmanuel Macron, seul européen convaincu ou presque dans une assemblée de jeunes gens de 25 à ...45 ans. Pour écouter l'émission (50 mn) en anglais, vous pouvez cliquer sur ce lien hypertexte.
Et voir d'autres images sur le groupe facebook "Café démocrate de Nice
















Yes he Can ! Laurence Haïm à Nice. En images !

Téléchargez le diaporama de la soirée (8 Mo environ)



" Dernière journée de campagne, et regards sur une belle réunion publique "

Rien n'est gagné

Quoiqu'en disent les sondages, Emmanuel Macron est loin d'être sélectionné au second tour de cette élection présidentielle. En effet, le nombre d'indécis est très élevé.

  • Si nous voulons qu'un projet vraiment européen voit le jour avec la France partie prenante,
  • Si nous voulons que le rétablissement de notre économie soit une priorité,
  • Si nous voulons faire exploser les murs entre les chapelles politiques qui empêchent les gens de bonne volonté de travailler ensembles,
  • Si nous voulons un vrai renouvellement politique,
  • Si nous ne voulons pas des candidats et des projets extrêmes et extrémistes susceptibles de casser notre pays et sa cohésion,

alors il faut faire voter Macron dès le premier tour, convaincre autour de nous, croire en cette opportunité de changer la donne en profondeur.

Réunion publique, "Yes he can" avec Laurence Haïm

Mercredi soir, une réunion publique autour de la journaliste Laurence Haïm, porte-parole de la campagne, a mis en avant l'engagement des femmes. Nous vous proposons de découvrir ici quelques images en téléchargeant le diaporama de la soirée (8 Mo environ) et là, le discours de Laurence Boetti Forestier, Conseillère Régionale PACA

Tribune des élus de la droite et du centre

Pascale Vaillant, Gérard Destefanis, Philippe Briand ont signé parmi les premiers, mardi la Tribune de 228 élus locaux de la droite, du centre, ou indépendants, "Face au risque d’un duel entre les extrêmes, la responsabilité des électeurs républicains et démocrates est de voter Emmanuel MACRON"

Dernière journée de campagne

En Marche! organise pour ce vendredi 21 avril, la dernière journée autorisée de campagne, des évènements dans tout le département. Ci-dessous les détails ou en cliquant sur ce lien puis choisir Nice et 50km, vous aurez tout:

  • K-12 Kiosque 12 heures Place Masséna à Nice de 8h à 20h !
  • Journée de Mobilisation Générale à Vence avenue Victor Tuby, 06140
  • Tous les Kiosques de France à Antibes Place de la Poste, 06600 Antibes
  • Tractage Au marché de l'Ariane à Nice Place de l'Ariane, 06300 Nice
  • K12 Kiosque 12 heures Place de La Libération à Nice
  • Opération K12 à Cagnes-sur-Mer cité marchande
  • Grande Mobilisation pour le dernier jour de campagne, Kiosque à Cannes Marché Forville et Opération K12 rue d'Antibes et Gare
  • Kioskathon K12 Le Cannet Avenue Franklin Roosevelt (face supermarché Leclerc)
  • Opération K12 Au Marche de Pégomas Le 21 Avril Place de Logis
  • Opération K12 au Marché Saint-Roch 8 Rue Humbert Ricolfi et 50 boulevard Saint-Roch à Nice
  • Kiosque K12 à Biot Saint Philippe 200 Avenue Roumanille
  • Tous en Gare de Menton , Philippe Briand sera présent à partir de 15h.
  • Kioskathon K12 à Mouans-Sartoux

Retrouvons-nous pour les résultats du 1er tour

Suivez les résultats du premier tour de la présidentielle avec nous dimanche soir, à partir de 19h30 pour vivre « en direct » les résultats de cette échéance électorale majeure pour notre pays. Renseignements sur le lieu, et confirmation de votre participation par mail contact@mouvement-democrate06.org ou téléphone / sms 06 11 71 08 32

Il reste deux jours pour convaincre ceux qui hésitent encore


Le discours de Laurence Boetti Forestier, Conseillère Régionale PACA-Mercredi 19 avril - Nice







Bonsoir, encore une femme d’engagement !

Encore une Laurence !

Je m’appelle Laurence Boetti-Forestier. Je suis nouvelle élue du conseil régional PACA et conseillère municipale à Breil-sur-Roya.

Mon parcours ressemble à celui de beaucoup d’entre vous. Je suis engagée - depuis de nombreuses années - dans le tissu associatif de ma commune.

- Comme Présidente de l’association la Maison des bambins, j’ai porté le projet et la réalisation de la crèche de Breil ainsi que des actions en faveur du soutien à la parentalité.

- Ensuite, en tant que Présidente de la « Souceta Briienca » j’ai eu l’honneur de mettre en valeur le Patrimoine, la Culture et les Traditions Breilloises tout en travaillant sur la sauvegarde de notre dialecte en partenariat avec l’Université de Nice.

Mon investissement associatif m’a également permis de défendre un autre modèle d’intercommunalité - celui de la ROYA - qui s’opposait à celui de la CARF. Le référendum citoyen que nous avons mis en place - sans l’accord du Préfet à l’époque - a obtenu plus de 88 % de oui de la part des habitants des 5 communes de la Roya. Mais hélas, notre projet n’a pas été retenu.

Cela restera toutefois pour moi un magnifique moment de mobilisation citoyenne en faveur de notre territoire et la preuve que nous sommes de plus en plus nombreux à souhaiter une autre manière de faire de la politique. Ça a été également un révélateur de notre capacité citoyenne à prendre notre destin en main. Ces expériences associatives m’ont conduit à être élue en 2014 à la mairie de Breil au sein d’une majorité d’union pour le village. Je suis rentrée dans cette municipalité avec mon identité de centriste, du Mouvement Démocrate, et la même intention d’ouvrir les actions politiques vers de nouvelles manières de voir et de faire de la politique à notre époque. Plus que « la place », ce qui m’a motivée était une possibilité d’agir autrement et de pouvoir être « force » de proposition.

Tout en étant élue, j’ai souhaité conserver mon activité professionnelle pour rester connectée à la réalité et être en phase avec les besoins des gens. Je suis infirmière et occupe également depuis plusieurs années la fonction de Directrice de crèche.

En 2015 Christian Estrosi m’a fait l’honneur de me demander de faire partie - en tant qu’élue représentante du Modem - de sa majorité pour représenter, notamment, mon territoire de la vallée de la Roya de la Bevera sur la frontière Italienne.

Et je tenais ici, dans cette belle ville de Nice, à saluer son ouverture d’esprit ainsi qu’à lui témoigner toute ma reconnaissance de m’avoir fait confiance. Je salue également le fait qu’il ait reçu Emmanuel Macron à l’hôtel de Région à Marseille.

En devenant conseillère régionale, j’ai pu poursuivre mes actions à une autre échelle en prenant part à des projets que je voulais porter au niveau, notamment, de ma commune :

- Les relations transfrontalières avec notre voisin italien. Je suis Vice-Présidente de la Commission Euro-méditerranée et je siège dans les différents organismes où se décident les projets (notamment Alcotra et Marittimo).

- Les enjeux de la ligne ferroviaire Nice-Breil-Cunéo. Je suis membre de la Commission des Transports au sein de laquelle je mets aujourd’hui toute mon énergie pour défendre les intérêts de mon territoire.

Pour résumer, au niveau politique, et avec mon fanion « orange » du Mouvement Démocrate, je fais donc vivre ma différence et défends mes valeurs dans ces deux assemblées : ma commune - plutôt « rouge » et ma Région très « bleue ».

Alors, est-ce que c’est facile ?! Je dirais non, pas forcément.

Est-ce que cela vaut le coup ? Je dirais OUI absolument. Car je crois beaucoup en la richesse de composer avec nos différences.

Certes, nous sommes dans la négociation constamment. Mais ces espaces nous permettent de pouvoir faire entendre nos positions, défendre nos points de vue et notre vision et éventuellement - parfois – de convaincre pour que nous puissions, ensemble, avancer grâce aux forces de tout le monde. Alors, travailler avec nos différences, n’est-ce pas ce que défend Emmanuel Macron dans la suite de François Bayrou ? « Venez comme vous êtes, ajoutons nos forces et nos qualités » a-t-il déclaré. Je ne vous cache pas que cela raisonne en moi.

Ce que j’entends dans les propos d’Emmanuel Macron et que j’apprécie, c’est qu’il ne demande pas aux gens de renier ce qu’ils sont.

Il leur propose d’adhérer au projet en lequel il croit et dont il est porteur. Un projet pour faire avancer notre pays. Et il se trouve que ce projet est en cohérence avec celui pour lequel je me suis engagée au Mouvement Démocrate. Autant vous dire que pour moi, comme pour beaucoup de militants ou sympathisants du Mouvement Démocrate, « En marche ! » était un chemin facile à prendre.

Je voudrais insister sur le maître mot de mon action que je retrouve pleinement dans le projet En Marche ! La co-construction.

Unir plutôt que cliver. Ce qui a du sens c’est, pour moi, le travail collectif, faire preuve d’intelligence collective. C’est aujourd’hui ce dont les citoyens ont besoin, ce dont nous autres, responsables politiques, associatifs, mais également responsables économiques avons également grand besoin.

Nous sommes toutes et tous porteurs d’un petit quelque chose pour la collectivité, et Emmanuel Macron nous propose d’apporter notre pierre au redressement de notre pays. C’est un signe de reconnaissance et une ouverture d’esprit qui est tout à son honneur.

Pour conclure, j’aimerais revenir sur une chose capitale selon moi. Les sondages, les courbes se rapprochent.

Emmanuel Macron n’a que 3 ou 4 points d’avance sur François Fillon et Jean-Luc Mélenchon. C’est beaucoup le soir du scrutin, mais c’est très peu à quelques jours de l’élection. Une élection se gagne dans les derniers jours… Et il faut aller jusqu’au bout si nous voulons permettre collectivement la victoire.

Alors :

- Il reste quelques jours maintenant pour convaincre ceux qui hésitent encore,

- Quelques jours pour appeler vos amis, discuter au travail, envoyer des courriels,

- Quelques jours pour convaincre et faire gagner le projet " En marche ! "

Aussi, restons unis jusqu’au bout et défendons notre droit à exiger une autre vision de gérer le pouvoir et de défendre les intérêts de notre pays.

Laurence Boetti Forestier Conseillère Régionale PACA

Tribune de 228 élus locaux de la droite, du centre, ou indépendants, "Face au risque d’un duel entre les extrêmes, la responsabilité..."


Lire la suite...

La tribune de campagne de Sylvie Goulard "L'insoutenable attrait des charlatans"





L'insoutenable attrait des charlatans

Si vous étiez atteint d'une maladie très grave, auriez-vous l'idée d'aller voir un charlatan plutôt qu'un spécialiste ? Naturellement, même les meilleurs praticiens font des erreurs. Le diagnostic est un art délicat, tout comme la lecture des examens ou le choix des médicaments à prescrire. Pourtant, face à une pathologie sérieuse, chacun essaie en général d'avoir recours au médecin le plus réputé possible. Il ne confierait pas sa santé à n'importe qui. Curieusement, quand il s'agit du pays, bon nombre de Français sont prêts à s'en remettre à des rebouteux voire à des apprentis sorciers.

Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon, ainsi que plusieurs autres candidats, sont prêts à administrer au pays des traitements inefficaces, tout droit sortis de leur chaudron.

Certains remèdes sont manifestement excessifs. Ils tueraient au lieu de guérir. Faut-il sortir de l'euro pour retrouver compétitivité et prospérité ? Non, la situation est sérieuse mais un remède de cheval n'est pas forcément adapté. Les charlatans sous-évaluent gravement ses effets secondaires. Suffit-il de limiter l'immigration pour retrouver le plein emploi ? Non, comme souvent, leur diagnostic se borne à des intuitions. Or la science économique prouve souvent que les solutions efficaces sont contre-intuitives. Par exemple, le travail n'est pas un gâteau rikiki qu'il faut se partager. Un afflux de population peut, après une phase de déséquilibre passager, accroître l'offre d'emplois. Ce n'est pas non plus en portant à bout de bras des entreprises non rentables qu'on prépare le mieux l'avenir. C'est en acceptant leur disparition, si douloureuse soit-elle, tout en finançant la formation, la recherche et l'innovation avec l'argent qui n'aura pas été gaspillé.

D'autres traitements qu'ils envisagent sont, depuis longtemps, considérés comme dépassés. Ainsi la dévaluation qu'ils envisagent est à peu près aussi moderne que la saignée. Longtemps, on a cru qu'elle procurait un mieux au patient. On sait désormais qu'elle prive le pays d'une partie de sa richesse et à terme, l'affaiblit. De même, la dépense publique est déjà si élevée que proposer de l'augmenter encore, sans considération du déficit et de la dette, consiste à prescrire plus de morphine à un patient souffrant d'addiction. Malgré le rapport Pébereau de 2005, malgré les déclarations de François Fillon Premier ministre, en 2007, sur l'état de faillite du pays, hélas non suivies d'action, malgré les promesses de tant de ministres des Finances successifs à leurs électeurs et à leurs partenaires européens, l'addiction continue. Or le pays se porte moins bien que les voisins ayant mis leurs finances publiques en ordre et mené à bien des réformes. Mieux vaut envisager une cure de désintoxication que chercher encore des paradis artificiels. Historiquement, le protectionnisme a lui aussi montré ses limites. Dire le contraire, même à la suite d'un célèbre charlatan américain, ne révèle pas moins de la tromperie. Enfin, le refus de la concurrence protège en réalité les puissants et les nantis, au détriment des plus faibles et des jeunes entrepreneurs qui innovent.

La France n'a pas besoin qu'on lui applique quelques ventouses. Elle a besoin d'un traitement de longue durée, bien dosé, consistant à admettre le besoin de se moderniser, à réapprendre à créer la richesse avant de la distribuer. Elle doit aussi s'interroger sur sa tolérance à la corruption qui mine la croissance et la confiance dans la démocratie.

Pas plus que la médecine, la science de gouvernement n'est infaillible. Les élus ne doivent pas être le jouet des technocrates. Mais des travaux scientifiques sont suffisamment étayés, en matière économique notamment, pour que les Français n'élisent pas sur un coup de tête des charlatans, au mépris de toute forme d'expertise. S'ils s'abandonnent à la facilité, ce sont eux qui en paieront les conséquences.


Sylvie Goulard
Députée européenne-En Marche !



- page 1 de 45