"Ligne à grande vitesse Gênes-Nice."

On ne peut que se réjouir de la signature d'une “lettre d’intention”signée avec le représentant de Madame le Maire de Gênes.

La coopération transfrontalière est enfin à l'ordre du jour des décideurs azuréens, qui reprennent l'idée de la Chambre de Commerce et d'Industrie, et l'horizon 2018-2020 est assez proche.

En ces temps difficiles de crise et de compétition internationale, les projets d' échanges, de coopération et les transports durables sont à encourager.

Dans le même temps, nous nous étonnons : la LGV, Ligne à Grande Vitesse Sud-Est semblait bel et bien enterrée, alors que le Conseil Général des Alpes-Maritimes prévoit cette année de financer des études pour plusieurs dizaines de milliers d'euros...études qui, d'après RFF, Réseaux Ferrés de France commencent à peine.

Et nous constatons que le Secrétaire d'État aux transports, Monsieur Mariani, régional de l'étape, est bien silencieux, peut-être trop proche des « blocages aixois ».

Le MoDem 06, vigilant, poursuivra de soutenir les bonnes mesures et les projets porteurs, tout en dénonçant les effets d'annonces et de communication.