la_nuit_porte_conseil.jpg


Et oui, malgré les tentatives, l'héritage est sous bonne garde.Le MoDem n'est pas l'UDF, mais c'est bien l'UDF qui a crée le MoDem. C'est cette autre chose, ce nouveau mouvement que nous défendons, mais en préservant ces valeurs. A l'heure du rassemblement des centristes, c'est bien plus qu'un symbole, cette AG !

L'assemblée générale de l'UDF, ancien parti de Valéry Giscard d'Estaing longtemps en sommeil, a réélu mercredi pour trois ans son président, François Bayrou, et prorogé ses liens avec le Mouvement démocrate, qui a implanté son siège dans ses locaux, a annoncé jeudi le MoDem.

Créée en 1978, l'Union pour la démocratie française, qui a connu son heure de gloire sous la présidence de Valéry Giscard d'Estaing (1974-1981) mais dont le nom reste une référence pour nombre de centristes soucieux de garder la marque, avait été mise en sommeil pour trois ans le 30 novembre 2007.

Un congrès extraordinaire avait voté à cette date la délégation des responsabilités du parti au Mouvement démocrate (MoDem), initié par François Bayrou après la présidentielle de 2007, et dont l'UDF est un membre fondateur.

Un bureau de 26 membres avait été chargé de veiller à la protection juridique du nom et du siège de l'ancien parti, aujourd'hui occupé par le MoDem. Ceci, jusqu'en décembre 2010.

Conformément aux statuts, une assemblée générale de l'UDF, qui compte aujourd'hui 355 adhérents, s'est donc tenue mercredi soir en présence de 120 personnes dont François Bayrou, le sénateur Jean Arthuis, patron de l'Alliance centriste, et le ministre de la Justice, Michel Mercier, tous trois membres du bureau.

M. Bayrou a été réélu président de l'UDF à l'unanimité des 218 adhérents présents ou représentés.

L'assemblée générale de l'UDF a ensuite approuvé à l'unanimité une modification de ses statuts et du bureau ainsi d'une résolution "prorogeant pour trois ans les liens organiques qui l'unissent au MoDem.

Outre son sigle, l'UDF est aussi le propriétaire d'un ensemble immobilier de quelque 900 m2, à deux pas des Invalides. Une bonne fortune pour le MoDem ...