Les élections sont l'occasion pour un mouvement politique de défendre ses idées, ses valeurs, et surtout de les faire vivre concrètement par la proposition d'un projet politique, par notre façon de faire campagne et d'aller à la rencontre des électeurs, de nos concitoyens.

Les scores de nos candidats ne sont pas bons, même s'ils sont arrivés 5 ème ou 6 ème sur 15 ou 17 candidats. En effet, le vote personnel de François Bayrou au second tour de la présidentielle, courageux, signant notre position de recherche d'un centre indépendant, n'a pas été compris ou accepté par les électeurs de notre famille politique.

De tout cela il nous faudra bien sûr tirer des leçons. Nous en avons collectivement parfaitement conscience.

Nous remercions les militants qui ont posé des jours de congés, se sont levés tôt, ont participé au financement des campagnes, ont fait suivre des courriels, rédigé des articles, ou encore fait des dizaines de kilomètres pour être quelques heures au côté des candidats. Cela n'a pas été facile.

Il faut également féliciter les candidats qui ont eu le courage de porter les couleurs du "Centre pour la France", nos valeurs, avec sincérité.

Quant à nos cadres, militants et sympathisants c'est également en homme et femmes libres qu'ils continueront à suivre d'aussi prés que possible les affaires publiques, dans leur Canton, leur Commune, leur Département, leur Région et leur Pays. Il faudra le faire pour préparer l'avenir, pour nous redonner un cap qui nous permette de faire vivre cette famille politique .

Enfin, merci à nos électeurs. Dimanche prochain ils choisiront en leur âme et conscience, en homme et en femme libres.